http://ranxzevox.blogspot.fr

jeudi, janvier 25, 2018

Michael Schenker




A priori, ce CD ne pue pas.

Les divers intervenants sont à la hauteur de cette résurrection.

Comme  d'hab, Schenker va réussir à éborgner un membre du groupe avec ses cordes non coupées.



1 commentaire:

Serpens Albus a dit…

Je ne supporte pas Doogie White, j'ai de plus en plus de mal avec Gary Barden...les deux autres, par contre, c'est tout bon !

J'adore ta remarque sur les cordes de Schenker...qui d'autre aurait pu remarquer cela ?

J'vais l'acheter quand même !

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai