http://ranxzevox.blogspot.fr

vendredi, mai 30, 2014

Mother Night (1972)

Quand on ferme définitivement un blog, c'est un peu comme être en mobilité professionnelle et devoir quitter la maison qui nous abrite depuis quelques années...on regarde, une dernière fois, les pièces vides; nos yeux qui ne veulent rien oublier se transforment en appareil photo et les instantanés, prisonniers dans la boîte, tracent sur nos visages les derniers sourires des déjà souvenirs.
Bon, tout cela pour dire qu'avant d'enfoncer le bouton rouge de la destruction totale, je vais retranscrire ici le dernier article paru à mon ancienne adresse...du déjà connu pour certains, peut-être une découverte pour d'autres.


Jusqu'à il y a encore quelques semaines, mes connaissances en matière de funk-rock black américain se limitaient à la fabuleuse BO de Shaft.
Le hasard des rencontres fait que j'ai croisé, il y a quelques mois, un fondu grave (pour mon public jeune...je me marre) de ce genre de musique qui s'est assez rapidement donné comme mission principale dans la vie de me convertir ou d'au moins (voyant que la conversion serait difficile), m'initier .
Et de sortir la grosse artillerie sous forme de galettes noires fabriquées à base de sous-produits pétroliers !

video

Et c'est parti...les disques de Sly and the Family Stone, de Conrad Benjamin, de Mother's Finest s'entassent sur mon bureau, passent sur ma platine, me ravissent ou me déçoivent les portugaises...
Parmi tous ses trésors (vous noterez l'emploi du pronom possessif - parenthèse pour tous les foies jaunes qui penseraient à la faute d'orthographe) sous une pochette plutôt sympa : la trouvaille, la vraie, la claque...
Mother Night : subtil mélange de rythmiques funky , de bases jazzy et parfois (oh, merveille !) d'une voix proche de celle de Ian Gillan quand lui prenait l'idée de décoller la pulpe du fond de la bouteille !


Ca date de 1972...alors je pense bien évidemment à ma bande de potes de ces années-là, plus mordus de rock que votre voisine à regarder ce qui se passe chez vous !
Pas sûr que le disque ait été alors, bien accueilli, mais, maintenant avec quelques années de plus, un peu de sagesse et de tolérance fatalement collées à nos vies, ça vaudrait le coup de tenter l'expérience...faut juste trouver le temps et...l'envie.

video


2 commentaires:

Hard Round Tazieff a dit…

Comme je l'avais déjà écrit sur ton Blog, c'est hyper plaisant d'écouter ce groupe !

Hard Round Tazieff a dit…

Et j'espère que tu vas nous poster tes vintage post !

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai