http://ranxzevox.blogspot.fr

mercredi, mars 18, 2015

BLUE OYSTER CULT AGENTS OF FORTUNE



Pour répondre au Sieur Bruno, qui me les brise menu avec le style du BOC, Métal, Hard Rock ? je ne fais aucunement confiance aux journalistes, ils ont déjà peine à nous expliquer l'origine du symbole du BOC, vous savez la croix de questionnement !!

Tiens ! De rage et surtout par fainéantise je re-post ce post. Non dé diou !

Lorsque TEAC sort son 4 Pistes (ancêtre du Multipiste des studios d'enregistrement), la firme a l'intelligence de tester son produit en prêtant, à chaque membre d'un élitiste & obscur band New Yorkais qui en est à son quatrième album, le susdit appareil.
Idée de Génie ! Les balochards se retirent et enregistrent individuellement leur prestation.
Considéré, à l'époque, comme un groupe underground sophisticohardmystiqueobscurométallo (sic), les zozos vont dévoiler chacun leur talent.
Certes le son est épuré, pas le moindre pet ! Mais, quel bonheur de ré-entendre "this ain't the summer of love", "tatto vampire", "don't fear the reaper"(dans lequel certains intellomalades Américains saucisses ont vu une ode au crime non puni) ,"ETI : Extra Terrestrial Intelligence", "sinful love" etc...
Si je devais me faire tatouer, j'opterais sur le biceps gauche pour l'ange brûlé de Led Zep et sur le biceps droit pour la croix de BOC.
Allez! C'est un album à re-découvrir !



PS : Buck Dharma est un nom d'emprunt...

10 commentaires:

Bruno a dit…

La croix est symbole Saturnien.

Mouais, mais bon, cet "Agents of Fortune" n'est pas spécialement Heavy... "Metôl" dans le simple sens de froid et de métallique, oui, mais sinon c'est assez tranquille, non ?
Mais "E T I", quelle chanson phénoménale ! La classe !
Et "Don't Fear the Reaper"... une fois n'est pas coutume, mais le succès mondiale de de cette ballade gothique est amplement mérité. dire qu'à l'origine, c'était une pièce que Donald Roeser avait composée pour son opus personnel. Mais les membres du BÖC lui ont mis la pression que qu'il le concède au groupe. Sage décision.

Serpens Albus a dit…

Un album que j'ai acquis, il n'y a pas si longtemps que cela...pour le contenu bien sûr, mais aussi (et peut-être surtout) pour le contenant qui me replongeait dans un période bien heureuse....

Hard Round Tazieff a dit…

Saturnien ?
Vla ot' chose !
Merci de revoir votre copie, vous avez une semaine.

Bruno a dit…

Je confirme

Hard Round Tazieff a dit…

"You know I couldn't figure out what that symbol was and then I realized that it doesn't mean anything... it's a logo for Blue Oyster Cult!"

Well, mais c'est qu'il a raison le Brubru, je me rappelle que dans les années 80 il courait la rumeur que c'était une croix inversée, anti-chrétien, le Daech devrait en faire son emblème en lieu et place de leur drapeau de chiotte.

Serpens Albus a dit…

J'ai lu un interview de Buck Dharma, il y a quelques années dans lequel il disait :
"On nous a accusé d'avoir comme logo, un insigne nazi...c'est ridicule...nous sommes quasiment tous juifs !".
En tous cas, un sujet qui, en 2015, a encore occupé trois adolescents que je ne qualifierai pas d'attardés...mais presque !

Budgie a dit…

J'aime bien cet album. Blue Oyster Cult n'a jamais vraiment été ni Metal, ni Hard. C'est un Rock plutôt dur en droite lignée du Rock californien de Quicksilver Messenger Service, mélangé avec l'atmosphère noire du Velvet Underground et Lou Reed.
le niveau technique est magnifique, et les morceaux de leurs quatre premiers albums sont vraiment géniaux.
Le Hard-Rock US n'était en fait pas aussi violent que les Anglais, si on regarde bien : les premiers albums d'Aerosmith, Kiss, ou même Ted Nugent ne sont pas très hard en terme de violence sonore. les choses étaient un peu différentes sur scène.
Le Blue Oyster Cult me fait l'effet de musiciens cultivés et perfectionnistes, ce qui les conduira d'ailleurs à une musique plus léchée et mélodique à partir de 1979.

Hard Round Tazieff a dit…

Ce Budgie remet les pendules à l'heure, mais il a toujours pas répondu à ma question sur son pseudo...

Budgie a dit…

Si Galopin. C'est bien une référence au groupe gallois Budgie. J'ai découvert bien d'autres formations géniales depuis, mais Budgie fut mon premier groupe culte de Heavy-Metal a égalé musicalement les grands, et j'adore tous leurs disques.

Hard Round Tazieff a dit…

Je me doutais un peu de ta réponse.
C'est dommage, mais j'arrive pas a réactualiser d'anciens posts et notamment pour ce groupe, il faut donc faire un click sur la liste pour revoir...

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai