Ma liste de blogs

dimanche, juin 28, 2015

Whiplash


 Entre Karaté Kid & Full Métal Jacket ce film est construit d’une telle façon que vous êtes scotchés du début jusqu’à la fin, avec un beau final.

J’ai découvert Buddy Rich assez tardivement, au travers de recherches sur le parcours de Neil Peart (drums de Rush).

Je suis très en colère contre Ranx Ze Vox qui ne m’a jamais parlé de ce film !
« C’est bien beau de me mettre dans ton groupe mais partage les bonnes infos bordel ! »

 Plus sérieusement, ce film est une pépite, il faut le visionner. Je vais peut être me mettre à la batterie plutôt qu’à la six cordes…
 

mardi, juin 23, 2015

Larry Miller


Allez ! Je pisse dans le purin et j'affirme mon coté Blues de l'instant présent.
Il y en a marre ! Marre de cette absence de nouveautés, et donc, je repars sur les sentiers pentus de mes volcans, assez 'old" sauf que là, c'est plus récent. 2010 !
Certains diront que ça tire sévère sur Gary Moore.
Moi je dis que c'est bien ficelé, certes GM n'est pas loin, mais c'est de la bonne compos. 
Et puis peau de zob !
Je met les posts que je veux !



dimanche, juin 21, 2015

68-75





Je vais vous avouer je ne suis pas en grande forme ce week end, j'ai la tête dans le cul et un rien m'irrite l'épiderme. Je ne suis pas de bon poil.
Bon, passons mon humeur, voici un groupe d' Atlanta, non signé par une major à ce jour, seul CD BABY se lance dans l'aventure avec Stay On The Ride sinon 2 minis Lp sont sortis dans l'anonymat le plus complet mais vous pouvez les télécharger sur Itunes. com j'ai bien dit .com !
Personnellement, je le met en voiture pour me rendre au boulot, ce qui veut dire que l'on n'est pas en extase mais on arrive au taff serein et sans sueur en dessous des aisselles.





jeudi, juin 18, 2015

Albany Down






Un peu de sang frais dans le British Blues Rock !

Tiens cela me rappelle une blague :

Lors d'un séminaire de vampires, 3 vampires se rendent dans un troquet pour pour boire un coup.

Le Barman s'approche et demande, " que puis je vous servir Messieurs ? "

Le 1er vampire passe la commande, " un bol de sang chaud "

Le second passe la commande, " Un bol de sang chaud"

Le troisième vampire passe la commande, " Un bol d'eau chaude",
et il sort un Tampax et s'adresse au barman :

" je préfère les infusions ".

** Vous pouvez vous abonner au blog gratuitement et vous aurez accès à toutes les blagues hilarantes, certaines, provenant de mon associé sont classées X, mais votre inscription est
anonyme**

 

dimanche, juin 14, 2015

Blackfoot





Je souhaitais décalaminer mes tympans.
Je voulais écouter un bon live, bien lourd, rapide, poisseux.
Période souhaitée, les années 80'.
Type de son, Rock Sudiste.
Une grande gamelle au niveau vocale et profusion de guitares.
Avec une nostalgie de ces groupes qui ont disparu.
Bin voila ti pas qu'un sombre label nous sort cette pépite ??
Presque aussi intéressant que le Live Officiel !
Enjoy it !




samedi, juin 13, 2015

John Miles


 Il a été membre de groupes tels que « The Influence » dans lequel jouaient également Paul Thompson, futur batteur de Roxy Music, et Vic Malcolm, futur guitariste avec Geordie, et de « The John Miles Set » avant d'entamer sa carrière solo en 1971. Durant les années 1970, il a sorti dix-huit 45 tours et quatre albums dont Rebel (1976), Stranger In The City (1977) et Zaragon (1978). Il a connu plus de succès avec ses 45 tours. En plus du titre Music, il a également culminé dans les hit parades avec des titres tels que Highfly (1975), Remember Yesterday (1976) et Slow Down (1977). La plupart de ses chansons ont été coécrites avec son bassiste Bob Marshall. Miles s'est produit avec Tina Turner, remplaçant au pied levé Bryan Adams lorsque ce dernier ne pouvait la rejoindre pour leurs duos. Miles est également souvent présent vocalement sur les albums d'Alan Parsons Project. Durant les années 1980, il a continué d'enregistrer des disques et de se produire sur scène. De la fin des années 1980 jusqu'au milieu des années 1990, John Miles a été le directeur musical de Tina Turner sur différentes tournées et a joué sur quelques-uns de ses albums. Il a également joué de l'orgue Hammond sur l'album Night Calls de Joe Cocker sorti en 1992. Aujourd'hui, il continue de composer de la musique qu'il considère toujours comme son « premier amour ». En 2002, il a sorti un DVD intitulé John Miles - Live In Concert. Wikipédia

Bullshit ! Trojan Horse



BullShit ! Un Trojan Horse sur mon blog ?!


vendredi, juin 12, 2015

Pat Travers




Je suis exténué ! En formation sur Paris pendant 2 jours à Montparnasse j'ai ingurgité un programme qui équivaut à une année de Fac ! Au soir je prenais mes Dolipranes avec de la DUVEL à un prix exorbitant pour une 33cl  ! Mais il fallait impérativement que je retrouve mes racines Flamandes pour encaisser le choc.
Dans l'hôtel je me suis connecté sur la WIFI vers 1h30 du matin car je crevais de chaud, pas de climatisation pour une piaule à 190 euros la nuitée !  Si tu ouvres la fenêtre tu crois que t'es sur une piste de la Formula one. Je rage.
M'enfin !
J'ai rattrapé le sourire en écoutant cela :


mercredi, juin 10, 2015

Lucifer' s Friend


 C'est reparti ! L'intérêt de cette compilation  de 2015 ?
4 nouveautés de 2014 et puis c'est peut être un moyen de découvrir de groupe non ?
Allez plus d'une heure d'écoute pour découvrir quelques perles.

mardi, juin 09, 2015

J. Geils Band


Nous allons pas bouder la sortie en DVD du show de 1979 au RockPalast du J. Geils Band ! C'est super bien filmé. J'ai toujours approché ce groupe de façon épisodique, car à l'époque cela ne correspondait pas tout à fait à mes goûts. Mais les ans passent et cette sortie de DVD m'a intriguée, j'ai souhaité " découvrir " ce groupe. Il n'est jamais trop tard.

mardi, mai 26, 2015



Pour répondre à mon associé et, sans tomber dans la scatologie qui laisserait sous entendre une ouïe vulgaire, j'ai eu quelques désagréments intestinaux, qui, je pense doit intéresser bon nombre de lecteurs assidus de ce blog.

L'origine n'est pas une overdose d'oignon, non.
Mais une absence totale de nouveautés musicales, je fus même  tenté de mettre en post un vieux band... Pour vous dire mon grand désarroi pendant 2 semaines.

Lassé donc, je post ce morceau des 60'.

 A la prochaine, avec plus de décibels !

 

dimanche, mai 24, 2015

Trooper -Knock 'Em Down Kid (1977)


Je profite de l'inhabituelle période d'aphonie du clavier de HRT pour jeter sur cet espace de partage, quelques lignes sur un album que j'ai réécouté, pour la première fois depuis longtemps, il y a quelques jours et que j'ai redécouvert avec beaucoup de plaisir.
Passons rapidement sur la pochette qui me donnerait presque envie de reprendre le sport, si j'avais jamais eu un jour goût pour cette activité contre-nature (contre la mienne, en tous cas !) et si l'activité présentée n'était pas en complète contradiction avec ma sacro-sainte peur de prendre des coups.
Trooper est un de ces multiples combos canadiens qui déferlèrent sur le monde du Hard Rock  comme la faim sur le tiers-monde, au lilieu des années 70.
Knock 'Em Down Kid est le troisième album du groupe et celui qui lui permit d'asseoir définitivement sa réputation sur ses terres natales et de s'ouvrir à l'international.

video

Trooper qui se présente dans la configuration la plus parfaite possible (chant+guitare+basse+claviers+batterie), joue dans cour habituelle des groupes de son époque et de sa région, à savoir un rock très US , mixant les influences country, le rock FM avec une pointe du boogie si cher à ses voisins confédérés.
Les deux "hits" que renferme l'album , We're Here for a Good time (Not For a Long Time) et Oh, Pretty Lady sont, tous deux des ballades taillées pour les radios  et à la vue du succès rencontré par le disque grâce à ces deux titres, il faut bien reconnaî.tre que le coup était bien joué.
Je leurs préfère, toutefois, le solide Knock 'Em Down Kid et le très pop et inspiré Cold, Cold Toronto qui, à mon avis, restent les deux moments très forts d'un  excellent album, certainement trop méconnu.

video

Ne me reste plus qu'à déterrer les autres albums de Trooper ensevelis dans mes armoires et peut-être à écrire d'autres humbles échos des aventures d'un groupe qui tourne toujours, mais plus confidentiellement.

vendredi, mai 15, 2015

Randy Pie


C'est en revoyant un vieux numéro de Disco sur ZDF Kultur (ah ! la nostalgie vintage sur les canaux télévisuels cablés !) dans lequel apparaissait Randy Pie que je me suis souvenu que Highway Driver faisait bel et bien partie de ma discothèque.
On pourrait imaginer  ce groupe allemand (d'où la ZDF!) tout droit tombé de la BO de Saturday Night Fever, voisinant la version longue du Disco Inferno des Trammps voire d'autres hits (l'album en regorge) concoctés par les frères Gibb.
Que nenni, mes frères, que nenni !
Randy Pie n'est rien d'autre qu'un fils dégénéré du courant Krautrock, mouvement musical mais intellectuel ( et donc contestataire) qui fit les beaux et riches jours de la République Fédérale (de l'Autre, on ne savait pas grand chose à part qu'on ne l'aimait pas beaucoup et pourtant, elle avait City et son magnifique Biggi - Biggi war den KlassenStar - il faudra que je vous la chante, un de ces jours !), baignant le rock BRD de synthétiseurs planants et parfois même envahissants.

video

Pourquoi, fils dégénéré ?
Parce qu'aux ingrédients traditionnels  du Krautrock, Randy Pie ajoute une bonne dose de funk aux guitares sautillantes et une batterie digne de Ceronne ...enfin digne...semblable quoi !.
L'aventure Randy Pie qui s'étale sur plus de vingt ans et qui n'a vraiment pris fin qu'à la mort de Bernd Wippich (chant + guitare), a connu plus de rebondissements que l'affaire Bygmalion qui, pourtant n'en est certainement pas à son dernier...la discographie a intégralement été rééditée en CD et les galettes noires en bon état se trouvent au prix d'une baguette tradition (+ le carburant pour se rendre à la boulangerie)...c'est vous dire, la côte dont bénéficie aujourd'hui Randy Pye à l'exportation...sur le marché intérieur, ça a l'air d'être à peu près la même chose, les frais de port en moins.

Tiens ! je viens de trouver Biggi sur le tube.
Ca m'évitera de le chanter et ça vous évitera d'avoir à m'écouter...même si hier, au cours d'un repas d'affaire, une légende du rock (qui a en projet de monter un supergroupe qui, c'est sûr va faire du bruit, ne serait-ce qu'au niveau du volume !), m'a gentiment proposé de rechausser les crampons,  les groupies faciles, les aftershows arrosés et les voyages en bus, c'est plus de mon âge...vraiment plus de mon âge.

video

samedi, mai 09, 2015

Diesel




Anne Hidalgo va pas nous péter une durite  sur ce groupe !

Je suis Socialo, avec une sacrée couche de Communo !
C’est dans mon sang ! Mon grand Père…

Petit groupe sympa à découvrir.

Allez, je me dépêche, c’est le dernier post pour cette semaine, je vais rejoindre mon associé pour remette de l’ordre dans notre start up.


même si mon associé est aux antipodes de mes convictions ( pourtant fils de mineur ), je suis persuadé qu’il va apprécier ce groupe.




dimanche, mai 03, 2015

Brett Garsed, T. J. Helmerich



Il y a des moments où je souhaite la quiétude dans mon antre.

 Un CD m’y aide facilement, c’est QUID PRO QUO.

Du Jazzfusion qu’accepte facilement ma chaine HIFI et ma compagne…

Après une écoute totale du CD je me suis dis que j’avais complétement abandonné leur suivi, leur route musicale.

Il faut dire que j’accroche sur un band et le lendemain, le CD est remisé sur mon étagère pour prendre un peu de poussière.

J’ai donc recherché sur le Web ce que ces 2 chevelus de 1992 avaient fait comme parcours.
Et bien mis à part leur coupe de cheveux moins seventies, rien à changé, de bons musicos à redécouvrir.




vendredi, mai 01, 2015

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai