http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, septembre 17, 2017

Motörhead : Under Cöver (2017)


Dans la répartition des tâches (notre rédaction étant superbement organisée !), Motörhead se trouverait plutôt dans le portefeuille de la Grenouille Directoriale. 
Je la vois encore, l'œil égrillard (celui que Freddy promettait régulièrement de lui arracher !), le sourire en coin, nous présentait, à la fin des années 70 , la pochette noire du premier album de la bande à Lemmy, qu'il avait déniché chez un quelconque dealer interlope de cire noire. Je revois encore le label du 33, sorti   sur Chiswick records, label qui représentait le plan de ce célèbre quartier londonien.



Maintenant que Lemmy a raté sa dernière marche, les noirs exécuteurs testamentaires de la franchise Motörhead vont travailler  les archives et nourrir les fans, et les autres, de plats plus ou moins digestes, sensés entretenir la flamme et coincer les crampes des estomacs en manque.

Il y a déjà eu un live, l'année dernière et voici, oh géniale idée, une compilation de reprises, toutes quasiment venues d'albums "tribute", auxquels le trio ne rechignait pas à apporter son obole.

On y croise des covers de Judas Priest, des Stones , des Sex Pistols (God Save The Queen, vidéo du ↑), de Nugent, d'Ozzy, des Twisted Sisters et même de Metallica, c'est pour dire.
Un petite curiosité reste la version de "Starstruck" du Rainbow de Ritchie Blackmore exécutée le long d'un mur avec la complicité de Biff Byford des non moins-vaillants Saxon ( vidéo du ↓).


A part Heroes de David Bowie qui a servi au lancement de ce premier missile, rien de bien neuf à mettre sous le peu de dents qu'il nous reste et à remplir les creuses du fond...
Tt vu, tout ce qui traîne encore un peu partout, nous ne sommes pas à l'abri d'un volume 2...les corbeaux y pensent sûrement déjà.

C'est pas que ce soit désagréable à écouter, loin de là, mais à réserver aux fans ou aux nostalgiques...nous entrons tous dans une de ces deux catégories.

1 commentaire:

Hard Round Tazieff a dit…

Chiswick records !
En effet, un major pas major !
L'album est toujours chez moi, le véritable LP dont la pochette s'ouvre en 2 parties et ou on peut prendre connaissance avant écoute de la galette de cire que ces individus sont légèrement déjantés du bulbe ! 1978 de mémoire... je vais retracer cet album.

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai