http://ranxzevox.blogspot.fr

vendredi, avril 26, 2019

Toto : 40 Tours around the Sun (2019)


Un lecteur assidu de ces pages (et pour cause !) a, via la zone "Commentaires", contacté notre service Clients (0,35 cts la minute) pour se plaindre de la qualité plus que moyenne, disons douteuse, de mon dernier post...que le peuple est ingrat et c'est pas le président qui dira le contraire.

Revenons (et surtout moi!) à des paysages plus hospitaliers et parlons un peu du dernier disque en date - et c'est un album live ! - des magiciens de Toto qui nous racontent des histoires plutôt sympas et ce depuis plus de 40 ans.

En fan inconditionnel de Joseph Williams, je me suis jeté comme un affamé sur cette cochonnerie de digipack (je hais les digipacks ! ) qui en plus de deux CD, renferme également un DVD  de la prestation enregistrée chez nos presque voisins bataves.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les vétérans tiennent encore sacrément la baraque et que ces dernières années ont  apporté, en plus d'une certaine patine, un niveau de qualité que le groupe n'avait jamais atteint auparavant...les mauvais coucheurs souligneront l'apport certain des nouvelles technologies et des nouveaux matériels et alors...sans un bon fond, tu  ne feras jamais une bonne sauce !

Le nouveau line-up, nouveau bassiste, nouveau batteur, nouveau choriste depuis le dernier concert auquel j'ai le plaisir de me rendre, et tout ce petit monde remplit parfaitement les trous laissés par les prédécesseurs et pourtant remplacer Simon Phillips, fallait oser.

La set-list est imparable et quel bonheur d'entendre une version live de "Lion", titre tombé du trop sous-coté "Isolation", unique album où le micro était tenu par le regretté Fergie Frederiksen, et sur lequel Williams pose parfaitement sa voix, comme sur tout le reste du disque d'ailleurs.

Inutile de préciser qu'on assiste à un défilé de "tubes" ou en tous cas de classiques tout au long de ces 120 minutes de pur rock'n'roll et qu'un concert de ce niveau poussera, même les plus casaniers, à sortir le nez de chez eux pour se rendre à leur Zénith local.


1 commentaire:

Hard Round Tazieff a dit…

Voila, c'est quand on botte le cul à son staff que cela bouge !
La, je suis preneur de ce post, surtout, que j'adore ce band.

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai