http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, septembre 16, 2018

Graham Bonnet Band : Meanwhile Back In The Garage (2018)


On va pas s'mentir . Nous v'là déjà mi-septembre. L'hiver approche. Les loups vont faire leur retour dans nos rues, fouiller dans nos poubelles et leurs gueules féroces nous donner une idée de ce que seront les cruelles morsures du froid.
C'est, donc, bien le moment d'acheter des cubes "Zip", de rentrer du bois sec, quelques bonnes bûches sylvestres aptes à baigner nos chalets zikaux d'une douce et tendre atmosphère tempérée juste comme il faut...la belle vie quand même, quoi !

Et bien justement, en voici une; un de ces bons rondins qui va faire monter la température de quelques centigrades et en plus, celle-là est ré-utilisable !

Deuxième album du Graham Bonnet Band, après "The Book" et après quelques infidélités du chanteur au projet, parti qu'il était frayer de nouveau avec son ancien complice, Mickael Schenker, l'ange blond à la triomphante Flying V.

Dans la pure veine de son prédécesseur, "Meanwhile Back in the Garage" sonne très "Alcatrazz" et par moment, on en vient, si on a le temps bien sûr, à se demander si l'envahissant (je prends un risque, mais je l'assume!) Steve Vai ne serait pas passer par là - l'écoute de "The House" devrait vous en convaincre - . Les brûlots se succèdent sans répit, alors attention ! au risque d'essoufflement si vous avez gardé l'habitude de secouer la tête en tous sens quand vous écoutez un disque...y'en a encore.

Comme pour se porter chance, Bonnet a, une nouvelle fois, gravé dans la cire chaude un titre composé par Russ Ballard, mais étrangement, bizarrement et pour une fois ce "Livin' in Suspicion" est peut-être le moins indispensable de toute la galette.
Plus intéressant la relecture du "We Don't Need Another Hero" popularisé par l'alors tigresse Tina Turner et qui avait servi de brique de base à la BO du dernier "Mad Max" dans sa franchise d'origine.

A la six-cordes, Joe Tafola fait plus que le job - il a depuis, été remplacé par Kurt James et  Jimmy Waldo, aux claviers, a définitivement rejoint le cirque.

L'édition CD/DVD est complété par un concert à la désormais célèbre "Daryl (Hall)'s House" qui est une véritable tuerie (le concert , pas la house ! ) avec un groupe au pic de sa forme.

Ne passez surtout pas à côté de ce spectaculaire album et scrutez les colonnes Morris de votre quartier au cas où le Graham Bonnet Band sortirait de son garage pour jouer près du vôtre !





Note pour la Direction : C'est vrai qu'elle est vraiment pas mal !

2 commentaires:

Hard Round Tazieff a dit…

Pour GBB j'ai tout de suite acheté le pack, le CD top, pour le DVD...
Je fais partie des tendres couillons du consumérisme atteint de plein vol par l'obsolescence programmée de SONY.
Mon lecteur bleu ray ayant rendu l'âme technologique je dois arpenter la Fn.. Dart... et consorts pour me fendre d'un lecteur !

Hard Round Tazieff a dit…

C'est fait !

Par dégout je suis passé chez Panasonic ...ta mère !

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai