http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, août 27, 2017

Shadowman - Secrets and Lies (2017)


Finalement, si on pouvait reprocher une seule chose à ce cinquième album de SHADOWMAN, ce serait de ressembler méchamment à ses 4 prédécesseurs.
A cela une seule explication: le timbre, si particulier, de la voix de Steve Overland qui, quel que soit le projet auquel il participe, le rend immédiatement reconnaissable.

Pas vraiment un super groupe, comme on nous en annonce tant désormais, mais, tout de même, une sacrée bande de vieux routiers du rock qui n'ont plus rien à prouver à la planète entière ou du moins ce qu'il en reste : Outre Overland au chant, on retrouve Steve Morris (Heartland, Ian Gillan) à la six-cordes et aux claviers (appuyé sur les touches par Didge Digital), Chris Childs à la basse et Harry James à la batterie; et oui, rien de moins que la charnière centrale et rythmique de THUNDER.

Un hard FM très britannique, c'est à dire bien léché, et très très mélodique, typique du travail habituel de Steve Overland et de Steve Morris dont je ne comprends pas que la réputation de guitariste ne soit pas plus défendue: son jeu est limpide , précis et bien plus maîtrisé que la bande de shredders principalement US dont on nous rabat les oreilles.

D'excellents moments sur ce disque, et notamment _est-ce bizarre ?_, les trois  dont le titre n'est fait que d'un seul mot (Gravity / Automatic /Contagious), mais, les autres ne sont pas à négliger pour autant, et la somme des douze pistes qui composent l'entité vous permettra de passer tranquillement une bonne quarantaine de minutes.
Sur une vie c'est un bien petit sacrifice qui vous est demandé là !

-Gravity-

-Automatic-

Pas grand-chose de disponible sur le tube, alors j'ai fait moi-même. On peut donc, railler la qualité, mais, en silence, s'il vous plait.



Aucun commentaire:

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai