http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, mai 07, 2017

Terry Ilous - Gypsy Dreams (2017)


Bon, terminons cette journée morose, prélude à l'une des soirées télé les plus mortifères et les plus pseudo-historiques de ces 20 dernières années, par découvrir une petite, mais bonne surprise; cadeau que m'a fait un gentil collègue, de retour des States.
Terry Ilous, ci-devant chanteur de Great White, a décidé de revisiter à la sauce Flamenca, 9 titres rock parmi les plus connus de ces 40 dernières années.
Je sais bien que mon pote Christophe, guitariste flamenco émérite (ce qui lui arrive!), va , quand il aura lu cette mini-chronique (vous vous souvenez de la série de René Goscinny ?), me maudire une fois de plus et m'aspergez d'eau bénite lors de notre prochaine rencontre, quand il constatera que j'ai osé qualifié "ça" de flamenco, mais tant pis ! je prends le risque...pas bien grand au demeurant...l'eau bénite ayant le même goût que l'autre.

Attention, quand je dis "rock", et malgré le pédigree du gars, y'a pas que du gros qui tâche !
Ilous se permet quelques petits détours vers une pop de qualité avec "Wicked Games " (Chris Isaak) / In Your Eyes (Peter Gabriel), très réussi ! / "Boys of Summer (Don Henley) ou encore un "Ride like the Wind" parfait (Christopher Cross).

Côté machine à riffs, l'album s'ouvre "Whole Lotta Love", freine un peu pour "Long Train Running", reprend de la vitesse sur "Heaven and Hell", rétrograde en souplesse pour "Love Bites" et termine la dernière ligne droite avec "Kill the King".

Une fois de plus, on peut s'interroger sur l'utilité d'un tel projet. 
Une seule réponse, toujours la même : le plaisir, bien sûr, celui de l'artiste d'abord, mais aussi celui de ceux que ne manqueront pas d'éprouver ceux qui prendront le temps de s'arrêter et d'écouter.




Aucun commentaire:

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai