http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, août 14, 2016

Foghat







Déjà ce n’est pas un CD livré sous plastique case, tu vois quoi ? quoi .

Le Cd est sous un  cover intégralement en  papier carton…qui se déplie en 4 volets. Si si ! 4 volets mon pote ! 58 centimètres de large déplié ! Je  parle ici de la pochette et je ne fais en aucun cas une apologie de mon physique !

Un vrai vinyle dans les mains d’un Lilliputien (vous reporter  à l’œuvre de Swift si vous avez une défaillance dans cette métaphore).

(Entre nous, c’est beaucoup plus résistant que leur truc en plastique et rappelle la « touch  vintage «  de nos regrettées  pochettes vinyles ).

Bin… Quoi ? quoi.
Ca t’intéresse pas  ma bafouille sur  le packaging  quoi ? quoi.
Pourtant je suis sur que mon associé répliquerait avec une phrase bien argumentée pour te dire que c’est important !

Un nouveau FOGHAT.

Il faut être vraiment en pleine période estivale et  sous grosses doses de médocs pour se lancer dans un tel achat.

Ce groupe a démarré en 1971 et il continue à œuvrer en 2016.

 Le titre de l’album et la photo de la pochette reflètent à 100 %  son contenu,  du blues, du Rock,  soit un savant mélange distillé par de bons musiciens, entourés en plus de plusieurs « guests » qui apportent un plus à cet opus.

Je vous post 2 titres car l’intégralité du CD est sur Ton Tube.







 « Slow Ride » revisité «  Under The Influence » 2016,  pour toutes les petites frappes qui ne connaissent  pas FOGHAT.



2 commentaires:

Serpens Albus a dit…

Je me tâte...
Je n'avais pas été emballé par leur opus précédent !
La formation originale, pour moi, est irremplaçable.
J'ferai mes fonds de poche en fin de mois et on verra...
D'un autre côté, j'ai certainement acheté pire que cela depuis début août..

Hard Round Tazieff a dit…

J'adore ta gueule avec ton cigare aux lèvres, un vrai mafioso !

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai