http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, mars 06, 2016

Phyllis Hyman - You Know How to Love Me (1979)


video

Pour ajouter un peu de glamour à ce site, qui n'en manque certes pas, j'avais entrevu deux solutions : Soit je publiais les photos des dernières vacances au Cap d'Agde du Patron, soit je retombais, une fois de plus, dans un de mes travers les plus coupables, à savoir publier un petit billet qui n'a absolument aucun rapport avec notre petit commerce habituel.
Ma première proposition ayant été rejeté par le Rédacteur en Chef (qui ne fait qu'une seule et même personne avec le Patron !) qui me menaçait d'appliquer, dès aujourd'hui, les dispositions de la future loi sur le code du travail - je ne les connais pas, mais, j'ai bien compris que ça n'était pas bon pour ma pomme - j'ai donc choisi , en toute liberté journalistique, de vous parler d'un de ses albums que je cache soigneusement quand j'ai de la visite.


"Phyllis Hyman" (1949-1995) était un de ces déesses noires qui mariait à une voix d'or, un physique à me faire acheter des disques rien qu'en voyant la pochette.

"You Know How to Love Me" est le quatrième album de la discographie de "Phyllis Hyman" qui en compte une dizaine. Il date de 1979. Vous vous doutez donc, qu'il s'agit ici de Disco.
Même si sa carrière ne fut pas au niveau des divas du genre, la voix de Hyman lui permettait de chanter tout ce qu'elle voulait.
Des morceaux comme celui qui donne son nom à l'album, ou "Under your Spell" sont suffisamment vénéneux (au sens qu'ils ont un effet quasi-immédiat sur votre cervelle! ) pour vous faire immédiatement abandonner ce que vous étiez en train de faire.

Bien sûr, certains titres ne sont pas inoubliables, mais comment résister à des titres comme "Some Way" , qui (je n'hésite pas à utiliser l'expression) est un slow d'enfer, la sublime ballade jouée au piano"But I Love you" ou l'indispensable exercice jazzy qu'est "Complete Me".

video

En 1995, "Phyllis Hyman" décida d'en finir avec la vie, apparemment très fatiguée des différentes contingences personnelles et professionnelles qui lui rongeaient l'existence.
Comme toujours, un certain nombre de publications posthumes apparurent sur le marché, y compris une chanson qu'elle avait enregistrée pour être le thème principal de "Jamais plus Jamais", le dernier James Bond avec Sean Connery, mais qui, finalement, ne fut pas utilisée pour des raisons contractuelles.




Aucun commentaire:

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai