http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, février 01, 2015

The Pretenders - Get Close (1986)

Jolie photo, HRT ! Je me suis toujours demandé comment fonctionner un mange-disques.




Que le Grand Cric me Croque !
Qu'est-ce que c'est dur de s'y remettre ! et si je n'avais pas reçu, ce matin, la troisième mise en demeure (avec avis de réception !) de la hiérarchique rainette, je crois bien que j'aurais encore passé ce week-end à me nourrir du travail des autres.
Enième retour, mais en douceur, du bipolaire reptile, qui chaque hiver, hiberne (quand le faire d'autre, d'ailleurs ?), se fait encore plus de gras que d'hab' et énerve la plupart des gens qui veulent bien lui témoigner un tantinet d'affection et d'intérêt, par ses silences, ses bouderies inexpliquées et ses cafards aussi injustes qu'injustifiés...un vrai serpent quoi ! perfide, imprévisible et ingrat !
Bien sûr, je noircie le tableau, mais, cela aussi fait partie de la posture.

video

Le line-up qui sert cet album est peut-être le plus virtuose qu' ait connu The Pretenders. Accompagnée de Robbie McIntosh (qu'on retrouvera plus tard aux côté de Paul McCartney et que j'ai vu en duo acoustique avec Diane Tell)  à la six-cordes et de TM Stvens (le bassiste le plus funk que la planète ait jamais porté !), Chrissie Hynde, qui sait mieux que beaucoup faire sonner et harmoniser les accords simples, retrouve, entourée de ce groupe de haut vol , une inspiration qui l'avait un peu oubliée sur  Learning to Crawl, l'album précédent.

video

Si le succès public fut au rendez-vous, le reste du disque fut en grande partie éclipsé par le retentissement planétaire du single Don't Get Me Wrong qui intelligemment accompagné d'une vidéo sournoisement vintage déferla sur les ondes qu'elles soient radiophoniques ou télévisuelles...merci MTV!
Au fil des plages, on se rend bien vit compte que l'ensemble est du même acabit...on se laissera bercer par la douceur sucrée de titres comme My Baby, Tradition of Love, Chill Factor ou encore Hymn to Her.
On tombera (ou pas) dans les pièges tendus par l'énergie dégagée par Light of The Moon, Dance  et surtout How Much Did You Get For Your Soul ?
Le tout se termine par une reprise vitaminée de Room Full of Mirrors de Jimi Hendrix que je préfère nettement à l'originale ayant eu toujours un peu de mal (à la grande honte des copains) avec le génie gaucher.

video

"The Pretenders" sera certainement tout ce que je retiendrai de la période punk et new wave, époque chère à mes souvenirs d'être humain, mais que, 35 ans plus tard, je continue à ressentir musicalement , comme vide et affligeante...adjectifs qui déjà lançaient des discussions enflammées avec des contradicteurs qui, pour la plupart, ont malheureusement disparu de mes radars, et dont les ombres ont hanté (mais aussi rempli !) ces quelques lignes.

5 commentaires:

Hard Round Tazieff a dit…

En effet.
J'allais me fâcher sévère !
Abandon de poste sans aucune lettre d'excuse ou de motivation.
Puis, au grès des jours, alors que je m'inquiétasse de l'état de la lassitude de mon reporter tout terrain du rock. Il me répondit par télégramme qu'il pondait un article sur les Pretenders, ravie, je lui ai envoyé un mandat cash de 1000 $ sur le Congo Belge où il s'est réfugié, le temps de se refaire une santé.

Serpens Albus a dit…

Un deuxième mandat serait le bienvenu pour payer mon billet de retour...
J'ai dépense le 1er dans des lieux que je ne peux décemment pas évoquer ici !

Hard Round Tazieff a dit…

Voilà ce que je peux faire pour ré-hausser ton salaire et te conserver au sein de ce Charlie Hebdo du rock :

Pige: 100 euros
+ indemnité de congés payés: 10 euros
+ 13ème mois: 9,17 euros
Salaire brut: 119,17 euros

C'est mon dernier mot Jean Pierre.

Serpens Albus a dit…

Si je reste là-bas, ça devrait suffire !

Hard Round Tazieff a dit…

Ok
On signe !
( je me frotte les mains )

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai