http://ranxzevox.blogspot.fr

vendredi, janvier 23, 2015

Rock' n Philo

Francis Métivier, professeur de philosophie et auteur de l’ouvrage Rock’n’Philo a trouvé les sujets de philo du Bac 2011 désespérément classiques. Le Plus lui a demandé de souffler un vent un peu plus rock’n’roll sur cette épreuve. Édité et parrainé par Amandine Schmitt L’homme est-il condamné à se faire des illusions sur lui-même ? (Série L) La formulation de ce sujet est intéressante : on a utilisé l’expression "se faire des illusions", qui n’est pas une tournure philosophique, mais qui fait partie du langage courant. Les adolescents s’y reconnaissent probablement et cela limite les hors-sujets. C’est la thématique la plus rock’n’roll de cette année. Beaucoup de morceaux évoquent les illusions, la prise de conscience et la désillusion qui en découle. Ce sont des chansons du type "j’aime une fille, mais je n’ai pas été à la hauteur et je suis un minable". C’est monnaie courante dans le rock, on évoque ce qu’on pense être capable de faire puis on tombe de haut. Nirvana – Smells like Teen Spirit Cette chanson de Nirvana renvoie à la phrase de Pascal "le moi est haïssable". On a été prétentieux mais on n'a pas été capable, donc on se hait. Le thème est la mésestime de soi. Malheureusement, l’homme est condamné à se faire des illusions car il a des ambitions. Quand Kurt Cobain dit "it’s fun to lose" (c’est drôle de perdre), il sublime son échec. C’est l’expression même de la désillusion, c’est une pensée assez cynique. Quand il hurle les mots "a mulatto, an albino, a mosquito" (un mulâtre, un albinos, un moustique), il se dévalorise jusqu’à dire "my libido" qui est pour lui au niveau zéro, avec ce caractère grave encore renforcé par l’effet de guitare saturée à chaque mot. Deux autres propositions rock’n’roll pour ce sujet qui parle de la dévalorisation : Beck – Loser Extrait de la chanson : “Soy un perdedor / I'm a loser baby, so why don't you kill me?” (Je suis un perdant / Je suis un raté chérie / pourquoi tu ne me tues pas ?). The Offspring – Self Esteem Extrait de la chanson : “Now I know I’m being used / That’s okay man cause I like the abuse / I know she’s playing with me / That’s okay cause I got no self esteem” (Je sais que je suis utilisé / Pas de problème car j’aime l’abus / Je sais qu’elle joue avec moi / Pas de problème car je n’ai pas d’estime de moi). Je note cependant, qu’au contraire des hommes, les filles ont tendance à accepter davantage leur côté "loser". Meredith Brooks – Bitch Extrait de la chanson : “I'm a bitch, I'm a lover / I'm a child, I'm a mother / I'm a sinner, I'm a saint / I do not feel ashamed / I'm your hell, I'm your dream / I'm nothing in between” (Je suis une salope, je suis une amante / Je suis une enfant, Je suis une mère / Je suis une pécheresse, je suis une sainte / Je n’en ai pas honte / Je suis ton enfer, je suis ton rêve / Je ne suis rien entre les deux). Pink – Sober Extrait de la chanson : “I'm safe up high / Nothing can touch me / But why do I feel this party's over? / No pain Inside / You're my protection / But how do I feel this good sober?” (Je me sens en sécurité là-haut / Rien ne peut me toucher / Mais pourquoi je sens que cette fête est finie ? / Pas de douleur à l’intérieur / Tu es ma protection / Mais comment je me sens si bien sobre ?) L’art est-il moins nécessaire que la science ? (Série ES) Il y a peu de chansons rock qui parlent de la science. Mais on peut citer quelques chansons organiques qui évoquent le vivant, le souci de sortir de la mort et donc, de défier la science. Par exemple, Iggy Pop clame une certaine rage de vivre avec Lust for life. Iggy Pop – Lust for life Une autre possibilité : Nirvana – Heart-shaped box Extrait de la chanson : “Throw down your umbilical noose so I can climb right back” (Jette ton cordon ombilical que je puisse remonter). La liberté est-elle menacée par l’égalité ? (Série ES) Les sujets politiques et sociaux sont des classiques de la philosophie. Et justement le rock baigne dans la contestation ! Noir Désir – Un jour en France La chanson a une approche critique de notre devise : "On devra encore imprimer le rêve de l'égalité / On n'devra jamais supprimer celui de la fraternité". Elle met en lumière l’idée que la liberté est restreinte. Une autre chanson politique : Neil Young – Ohio Neil Young défend une idée de justice dans cette chanson écrite juste après que quatre étudiants soient morts dans une fusillade sur leur campus alors qu’ils manifestaient pour la paix en 1970 (Nixon vient d’annoncer une invasion partielle du Cambodge dans le cadre de la guerre du Vietnam), et donc pour l’égalité. La culture dénature-t-elle l’homme ? (Série S) Le sujet revient à dire : est-ce que ce que nous inventons d’un point de vue culturel modifie notre nature humaine ? Bien qu’il faille, en premier lieu, définir ce qu’est notre nature humaine ! Mickey 3D – Respire La chanson affirme que la culture, surtout technique, a une mauvaise influence sur notre nature. Qu’avons-nous gardé de naturel ? Les sentiments, les instincts, les désirs. Ce sujet nous pousse aussi à nous interroger sur ce en quoi nous nous transformons ? Des robots, des droïdes ? Mais qu’étions-nous avant ? Etc...etc...

6 commentaires:

Bruno a dit…

Mouais... j'suis perplexe.
A l'écoute de son commentaire, je me demande si l'auteur ne trouve pas de la philosophie là où il n'y a que métaphores et jeux de mots pour servir la musique, voire un embrouillamini de diverses idées naïves.
J'aurais aimé pouvoir le feuilleter, mais je ne l'ai jamais vu.
J'suis tout de même tenté.

Hard Round Tazieff a dit…

Il y a des commentaires assez bons sur le site amazon, tu peux le trouver d'occasion sur la Fnac. Perso, je viens de le commander, juste par curiosité.

Bruno a dit…

ça sort également en poche en mars.
J'me tâte

Hard Round Tazieff a dit…

Tu peux l'avoir en reliure broché d'occasion pour 20 euros, le prix d'un CD que tu vas fourrer aux oubliettes car c'est de la merde. (c) JP COFFE

Bruno a dit…

Trouvé à 14,24 € (occasion)

Hard Round Tazieff a dit…

J'ai payé 20 euros frais d'envoi inclus, on s'en sort bien car c'est vendu à un prix excessif...
Surtout que l'on va à la découverte de ce bouquin un peu dans le brouillard...

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai