http://ranxzevox.blogspot.fr

vendredi, décembre 12, 2014

Siena Root - Pioneers (2014)



Rien de mieux qu'une petite journée de congé pour relancer les activités vraiment importantes.
Ce post mijote à feu doux , sur le réchaud de la salle d'attente depuis presque 15 jours et , ce matin, j'ai bien vu le batracien directorial jeter un œil torve dans la casserole, se gratter le menton anoure en se demandant si tout cela n'allait pas finir par accrocher au fond.
Craignant pour ma prime de Noël, je remets donc mon bleu, enfile mes EPI et redescend dans l'arène.

Quasiment inconnus et totalement invisibles sous nos latitudes, les doux furieux suédois de Siena Root n'en sont pas moins à leur déjà sixième album !
J'ai dit dans un message précédent que Jon Lord n'était pas oublié...les autres non plus.
Siena Root s'est engouffré dans les couloirs du temps au côté des professeurs Newman et Phillips, mais alors que les deux scientifiques continuaient leurs voyages vers divers époques et aventures, l'escapade des musiciens suédois s'est bloqué nette le jour de la sortie de Deep Purple in Rock et ça s'entend tout au long de leur dernière production.

video

L'album s'ouvre assez étrangement sur Between The Lines, le titre le plus éloigné de l'univers pourpre, même si les bases sont déjà solidement posées et que la rythmique rappelle la machine de guerre qu'était alors l'association Blackmore-Glover-Lord-Paice.
7 Years sonne l'appel aux fans et Spiral Trip passe la deuxième couche. La guitare répond poliment à l' Hammond, on retrouve l'ambiance de duels virtuoses qui habitait tellement la légende Britannique. Je vous recommande particulièrement le solo de Clavier de Spiral Trip qui vous ramènera immanquablement à l'époque à laquelle vous écoutiez Deep Purple, allongé sur votre lit d'adolescence, le visage baignant dans les volutes de votre Gauloise Bleue.
Vient ensuite Root Rock Pioneers, mâtin de Wring that Neck et de Lazy (qui ne sont ni l'un ni l'autre sur In Rock, je sais !) qui clôt gentiment la face A...J'lai acheté en vinyl...moi aussi, j'ai du mal avec le monde actuel !


La face B s'ouvre sur The Way You Turn, titre choisi par le groupe pour promouvoir l'album et qui ne dénote pas de l'ambiance générale. La guitare y est plus blackmorienne (bel adjectif que nous utilisions bien fréquemment dans nos jeunes années!) que jamais.
Keep on Climbing et Going Down, chansons un peu plus passe-partout ne dénaturent en rien l'album et s'intègrent parfaitement dans un ensemble riche, prospère en bonnes surprises...la coda de Going Down en est une !
La fête (parce qu'on y est, je vous l'assure!) s'achève sur In My Kitchen , pièce psychédélique parfaitement réussie, habitée de Fender Rhodes parfaitement maîtrisés, d'une basse lancinante à souhait et d'une guitare subtile et éthérée. Ca dure presque 10 minutes sans qu'on s'en rende compte.

video

Bien sûr, il faut être amateur du genre et avoir suffisamment de mauvaise foi pour affirmer que l'histoire du Rock s'est arrêtée à l'aube des années 70, mais je ne suis pas à une crise de mauvaise foi près !
Pioneers sonne comme il y a quarante ans, et alors ? 
Cela ne va pas m'empêcher de le placer tout en haut de la liste de mes albums 2014 et j'serais peut-être pas tout seul !

3 commentaires:

Hard Round Tazieff a dit…

Sacrè non de Diou !
En effet cela transpire le Pourpre.
Belle trouvaille mon associé ! Belle trouvaille !

Hard Round Tazieff a dit…

Pour ton EPI tu seras bien noté, je te donne une RCA de 4000 euros, sur 96 mois.

Bruno a dit…

Une découverte. Jamais entendu, et c'est bien dommage car ça paraît bien bon. En commande. Merci.

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai