http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, octobre 12, 2014

Impeccable


Il y a des groupes qui me font sourire.
1er album un live et puis ensuite pfhuiiittt !!!, plus de groupe, disparu, comme un léger pet de nonne.

 Pour IMPECCABLE, quatuor Texan, l’histoire est différente.
 En 1979, on propose au groupe de passer au ROX Club pour faire un concert, plutôt intimiste car ce club, connu certes localement, n’est pas plus grand qu’un terrain de handball. Mais ce soir là, les apprentis ingénieurs du son ont mis le paquet dans l’enregistrement et le rendu sonore de la prestation.

 Certains diront que c’est proche de Judas Priest et de Van Halen, d’autres penseront que Geddy Lee de Rush était présent sur scène au micro. Néanmoins on en revient à la même symbolique des groupes qui sortent un premier un Live et qui disparaissent dans la foulée.

Au fait, moi et mon associé revenons de vacances des Bermudes. Nous étions partis en jeans de Paris, arrivés là-bas, nous nous sommes rendus illico presto, compte tenu de la chaleur moite, auprès d’un commerçant autochtone pour y acheter des bermudas. Et là, il nous a répondu dans sa langue maternelle qu’il ne comprenait pas ce que l’on voulait.

Je comprend mieux maintenant mon (ex) BOF, lorsqu’il est arrivé en Californie et qu’il a demandé un paquet de Chewim gum Hollywood au drugstore du coin…




2 commentaires:

Bruno a dit…

Cela me rappelle Phil Lynott lorsqu'il évoquait son premier séjour au Texas (lors d'une tournée US avec Thin Lizzy). Il avait été surpris de trouver, dans une avenue qui débordait de divers clubs (à Austin ou Houston), autant d'excellents musiciens totalement inconnus et pourtant parfois meilleurs que d'illustres collègues.

De mémoire, il mentionnait un jeune Rocky Athas, qui rejoindra bien plus tard Black Oak Arkansas, puis Buddy Miles et plus récemment John Mayall.

Hard Round Tazieff a dit…

C'était une sacré époque musicalement !

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai