http://ranxzevox.blogspot.fr

dimanche, août 03, 2014

Fleetwood Mac - Tango in the Night (1987)


Des premiers albums de la version US de Fleetwood Mac, je ne connaissais que les pochettes qui, avec les copains, nous faisaient bien rire (celle de "Rumours" en particulier).
 La version GB du groupe m'est toujours totalement inconnue.
C'est donc, avec "Tango In The Night" que je découvris le travail des cinq rois des radios.
La pochette, d'abord, qui tranchait nettement avec ses devancières, ornée d'un paysage africain, fleuri de couleurs sombres.


Cinq ans séparent ce disque de son prédécesseur et le groupe vivait dans une relative léthargie à peine polluée par la sortie de l'album solo de trois de ces membres.
Lindsey Buckingham travaillait, dans son coin, sur un nouvel opus personnel et posait, sans encore le savoir, les fondations du second plus important succès populaire de la déjà légende qu'était devenu le Mac.
L'enregistrement ne fût pas des plus simples..


Pour des raisons toutes pratiques, Buckingham avait localisé les rencontres dans le studio qu'il possède dans sa résidence habituelle.
On connait, maintenant, les conditions dans lesquelles tout cela s'est déroulé...un groupe éclaté avec seuls deux membres réellement impliqués (Christine McVie et Buckingham), un autre toujours aussi discret (John McVie) et les deux derniers (Stevie Nicks et Mick Fleetwood) qui passaient plus de temps à la picole et à se poivrer le nez à la coco qu'à faire de la musique...conditions très difficiles et tout particulièrement pour le guitariste qui était chez lui et qui devait, en plus, gérer les débordements de ses collègues...il quittera d'ailleurs le groupe rapidement après la fin des sessions d'enregistrement.


A la lecture des crédits, on constate, avec le recul, quelle boîte à hits est en fait cet album . Pas moins de 6 titres, sur les 12 que comporte l'album, ont été classés dans les charts ( Big Love / Seven Wonders / Everywhere / Tango in The Night / Little Lies / Family Man).
A l'époque, j'écoutais "Big Love" quasiment en boucle et 25 ans plus tard, il figure toujours en bonne place sur la playlist de mon baladeur auto-reverse (spécial cassette Chrome) alimenté par 4 alcaline LR6 .


"Tango in The Night" est avant tout frappé de la patte de Buckingham qui y développe son style si caractéristique (finalement assez comparable à celui de Peter Gabriel) basé sur les saccades et les ruptures.
L'album est peut-être celui qui se trouve le plus éloigné de l'étiquette "Rock FM" habituellement accolée à Fleetwood Mac.
Indispensable dans votre discothèque si votre choix est qu'elle soit réellement complète.


2 commentaires:

RanxZeVox a dit…

Je l'écoutais pas plus tard que ce matin celui là. Dans un registre très Buckingham il y a Tusk aussi. Et le live The Dance est monstrueux (existe en dvd)
Perso, l'ensemble des albums de cette formation me comble (le tout premier juste avant Rumours est fantastique)
Lindsay Buckingham comme Stevie Nicks ont également fait de superbes choses en solo, y compris tout récemment.
Chouette ton post, ça fait du bien de lire ça.
Hugo Spanky

Serpens Albus a dit…

Merci Hugo,
Chouette de lire ton commentaire, également.

My cat listening Steve Vai

My cat listening Steve Vai